ROREP Workshop
Le ROREP Workshop est un événement d’une demi-journée qui a lieu environ tous les six mois. Lors des ROREP Workshops, l’OEPR souhaite aborder les thèmes d’actualité liés au développement territorial en Suisse et discuter avec des expert(e)s invité(e)s ainsi que les membres de l’OEPR. Le nombre de participant(e)s est limité.
ROREP Workshop 2019 - 2: Innovations sociales : Un remède contre la croissance et le rétrécissement en montagne ?
Contexte et objectif de l’atelier
Les innovations sont importantes pour le développement régional. Cependant, il y a généralement une compréhension traditionnelle derrière le concept d'innovation et on parle d'innovations technologiques ou de produits. Celles-ci sont peut-être moins adaptées aux divers défis des zones rurales et de montagne que les innovations dites sociales. Les innovations sociales sont de nouvelles approches pour résoudre les défis sociaux et économiques qui impliquent de nouvelles formes de coopération (par exemple, le partage des employés dans le tourisme, les centres de santé pour la médecine générale, la coopération public-privé pour la rénovation des résidences secondaires).

Ces innovations sociales peuvent déclencher de nouveaux développements ou résoudre des problèmes dans les régions de montagne. Bien que les problèmes dans les régions de montagne suisses soient multiples, ils sont souvent le résultat de processus de croissance ou de rétrécissement. Il en résulte des problèmes de développement qui ne peuvent être résolus qu'en partie avec les instruments traditionnels de la politique régionale.

La recherche nationale et internationale voit certainement le potentiel des innovations sociales. Même sur le terrain, dans les régions de montagne, de plus en plus de solutions qui ont le caractère de l'innovation sociale voient le jour. Toutefois, l'innovation sociale n'a jusqu'à présent guère retenu l'attention dans les programmes de promotion des cantons et de la Confédération. Pour répondre à des questions complexes telles que le rétrécissement, les limites de croissance, les services de base, etc., les innovations sociales sont importantes et, dans certains cas, peuvent même être la clé du développement durable dans les régions de montagne.

L'objectif de l'atelier est de discuter des solutions possibles pour que les innovations sociales puissent être encore mieux utilisées pour le développement durable des régions de montagne suisses.  Les questions centrales de l'atelier sont :
  • Quelles sont les chances et les potentialités des innovations sociales face aux multiples défis des régions de montagne ?
  • Quelles sont les difficultés rencontrées par les acteurs dans la mise en œuvre des innovations sociales ?
  • Les innovations sociales sont-elles un remède à la croissance et au rétrécissement dans les régions de montagne ? En d'autres termes, dans quelle mesure les innovations sociales peuvent-elles ouvrir la voie à des voies alternatives de développement dans les régions de montagne ?
  • Comment les communes, les cantons et la Confédération peuvent-ils promouvoir les innovations sociales dans les régions de montagne suisses ?
Date: 29.11.2019
Horaire: 13h30 à 16h30, suivi d’un apéritif
Lieu: Berne, Université de Berne, Hochschulstrasse 4, Salle 215, 2e étage supérieur ouest
Intervenant(e)s: Anna Amacher Hoppler, Hochschule Luzern - Wirtschaft; David Kramer, SECO; Andreas Lötscher, Generationenwohnen Hasliberg; Heike Mayer, Universität Bern; Urs Pfenninger, Tourismus Adelboden-Lenk-Kandersteg AG; Pascal Tschumi, WSL; Maya Zumstein-Shaha, Berner Fachhochschule
Présentation: Daniel Baumgartner, ROREP

» Programme détaillé (PDF, en allemand, 0.2 MB)
» Input Pascal Tschumi et Heike Mayer [Universität Bern] (PDF, en allemand, 1.3 MB)
» Input Anna Amacher Hoppler [Hochschule Luzern - Wirtschaft] (PDF, en allemand, 2.1 MB)
» Input Urs Pfenninger [Tourismus Adelboden-Lenk-Kandersteg AG] (PDF, en allemand, 1.7 MB)
» Input Andreas Loetscher [Generationenwohnen Hasliberg] (PDF, en allemand, 1.6 MB)
» Input Maya Zumstein-Shaha [Berner Fachhochschule] (PDF, en allemand, 1.0 MB)

» Rapport sur l'atelier; Auteurs: Heike Mayer, Anna Amacher-Hoppler, Irmi Seidl, Monika Bandi-Tanner, Andrea Winiger, Pascal Tschumi, Samuel Wirth, Daniel Baumgartner, Beatrice Durrer-Eggerschwiler, Carolin Geyer (PDF, en allemand, 0.2 MB)
RROREP Workshop 2019 - 1: Stratégies de développement régional - tigre de papier ou modèle futur de développement régional ?
Contexte et objectif de l’atelier
Ces dernières années, l'importance de la "région" dans le développement régional et spatial a de nouveau augmenté. La région n'est plus seulement un navire de commercialisation de produits et de services, mais elle est souvent présentée comme un "espace de résolution de problèmes" idéal pour un développement spatial et régional plus cohérent : Au niveau régional, le développement de l'habitat et de la mobilité peut être planifié plus efficacement, la qualité du paysage et la biodiversité peuvent être développées de manière plus ciblée ou l'économie régionale peut être positionnée plus efficacement qu'au niveau fédéral, cantonal ou municipal.

Les stratégies de développement régional (SER) sont une condition préalable pour que "les régions" puissent apporter leur contribution à un développement territorial durable et cohérent. Dans le domaine des SER, les objectifs à long terme sont formulés sur la base du potentiel existant dans une région et des mesures sont élaborées pour atteindre ces objectifs. Les SER identifient les priorités pour le développement durable et à long terme d'une région pour les acteurs à l'intérieur et à l'extérieur de la région. Ils constituent la base des décisions d'investissement prospectives et permettent de mieux coordonner les mesures prévues. Cela permet d'identifier à un stade précoce les conflits d'objectifs spatiaux et thématiques et d'exploiter de manière plus ciblée les synergies entre les différentes politiques sectorielles.

L'atelier discutera du rôle des stratégies et des processus de développement régional et mènera une réflexion critique sur ce sujet. Les questions centrales de l'atelier sont :
  • Quel est le potentiel des stratégies de développement régional pour un développement régional et spatial durable ?
  • Quelles sont les opportunités et les risques associés à la promotion de stratégies de développement régional à long terme ? Et qui est réellement responsable de cela ?
  • Comment développer et mettre en œuvre des stratégies de développement régional pour qu'elles créent de la valeur ajoutée et ne dégénèrent pas en tigres de papier ?
Date: 7.6.2019
Horaire: 13h30 à 16h30, suivi d’un apéritif
Lieu: Berne, Université de Berne, UniS (Schanzenstrasse 1), Salle A-119
Intervenant(e)s: Marco Pütz und Yasmine Willi, Eidg. Forschungsanstalt WSL; Maria-Pia Gennaio, Bundesamt für Raumentwicklung ARE; Katia Chardon Badertscher, Réseau Urbain Neuchâtelois (RUN)
Présentation: Daniel Baumgartner, ROREP; Christof Abegg, ROREP

» Programme détaillé (PDF, en allemand, 0.1 MB)
» Input Marco Pütz und Yasmine Willi [WSL] (PDF, en allemand, 0.7 MB)
» Input Maria-Pia Gennaio-Franscini [ARE] et David Kramer [SECO] (PDF, en allemand, 1.3 MB)
» Input Katia Chardon Badertscher [RUN] (PDF, en français, 1.6 MB)
» Affiche de synthèse (PDF,
en allemand, 0.2 MB)
ROREP Workshop 2018 - 1: Espaces à faible potentiel & espaces d'évacuation - tabou, manque d’options de discussion et d’action
Contexte et objectif de l’atelier
Les espaces à faible potentiel ou les espaces d'évacuation sont repris de plus en plus dans la discussion politique. La politique et institutions publiques n'osent pas appréhender le sujet de manière holistique. Il manque encore un large débat politique, des stratégies et des options d'action pour les zones caractérisées par le retrait de la population.

Les débats politiques et économiques régionaux,   se caractérisent avant tout par la question de savoir comment les potentiels endogènes peuvent être utilisés et comment de nouvelles sources de valeur peuvent être ouvertes, pour réactiver l’espace qui se vide. Cependant, la croissance économique n'est pas la seule option d'action qui peut être appliquée de manière indifférenciée à tous les domaines. Des solutions de rechange sont de rendre possible l’évolution démographique ou peut-être même une évacuation ciblée.

L’atelier a pour but de discuter des moyens d’action et de montrer ses effets, je me demandais comment le travail fédéral de préserver les peuplements décentralisés doit être compris et quelles sont les conséquences des différentes options pour l’espace et les instruments politiques.

Date: 21.9.2018
Horaire: 13h30 à 16h30, suivi d’un apéritif
Lieu: Berne, Université de Berne, Hochschulstrasse 4, bâtiment principal, Salle 331
Intervenant(e)s: Adrian Dinkelmann, ATW Graubünden; Daniel Müller-Jentsch, Avenir Suisse; Tobias Mettenberger, Institut für Ländliche Räume, Thünen Institut; François Parvex, SEREC
Présentation: Franz Kronthaler, ROREP; Maria-Pia Gennaio, ARE

» Programme détaillé (PDF, en allemand, 0.2 MB)
» Einführung Maria-Pia Gennaio et Franz Kronthaler [ROREP] (PDF, en allemand, 0.5 MB)
» Input Daniel Müller-Jentsch [avenir suisse] (PDF, en allemand, 4.2 MB)
» Input Adrian Dinkelmann [ATW Graubünden] (PDF,
en allemand, 1.6 MB)
» Input Tobias Mettenberger  [Institut für Ländliche Räume, Thünen Institut] (PDF,
en allemand, 2.9 MB)
» Input François Parvex  [SEREC] (PDF,
en français, 3.2 MB)
ROREP Workshop 2017 - 2: Von „Urban-Rural-Linkages“ zu „Urban-Rural-Partnerships“: wie Stadt-Land-Beziehungen die Schweiz voranbringen können
Contexte et objectif de l’atelier
Mit der zeitgleichen Veröffentlichung der Berichte über die Politik des Bundes für die ländlichen Räume und Berggebiete (P-LRB) und die Agglomerationspolitik 2016+ hat der Bundesrat das Ziel einer kohärenten Raumentwicklung (KoRE) formuliert. Mit der KoRE wird eine nachhaltige Raumentwicklung angestrebt, die über das dualistische Verständnis eines «Stadt-Land-Grabens» hinausgeht und vermehrt auch die Synergien zwischen Stadt und Land nutzen will.

Auch nationale und internationale Forschungskreise sehen in einer stärkeren Zusammenarbeit zwischen städtischen und ländlichen Räumen einen Schlüssel für eine nachhaltige Raumentwicklung in der Zukunft. Die Forschung zu den sogenannten «Urban-Rural Linkages» unterstreicht die Bedeutung einer enger verflochtenen Zusammenarbeit von ländlichen und städtischen Räumen in sämtlichen Bereichen. Davon zeugen zahlreiche neue nationale sowie internationale Publikationen und Forschungsprojekte.

Am Workshop geht es darum, Lösungsansätze zu diskutieren, wie die vielfältigen Verflechtungen zwischen Stadt und Land in der Schweiz noch besser erkannt und für eine langfristig kohärente und nachhaltige Raumentwicklung genutzt werden können. Zentrale Fragestellungen des Workshops sind:
  • Was sind Urban-Rural Linkages und wie werden aus „Linkages“ „Partnerships“?
  • Wie können Urban-Rural Linkages konkret identifiziert, aktiviert und für eine nachhaltige Raumentwicklung genutzt werden?
Date: 3.11.2017
Horaire: 13h30 à 16h30, suivi d’un apéritif
Lieu: Berne, UniS (Schanzeneckstrasse 1, près de la gare), Salle A201
Intervenant(e)s: Heike Mayer et Reto Bürgin, GIUB – Geographisches Institut der Universität Bern; Andreas Schneider, IRAP – Hochschule für Technik Rapperswil; Sabine Jaquet, Aménagiste, Delémont; Olivier Boillat, FRIJ – Fondation Rurale Interjurassienne
Présentation: Daniel Baumgartner, ROREP

» Programme détaillé (PDF, en allemand, 0.2 MB)
» Introduction Daniel Baumgartner [ROREP] (PDF, en allemand, 2.9 MB)
» Input Heike Mayer et Reto Bürgin [GIUB, Université de Berne] (PDF, en allemand, 1.5 MB)
» Input Andreas Schneider [IRAP, HSR] (PDF, en allemand, 2.2 MB)
» Input Sabine Jaquet [Canton du Jura] (PDF, en français, 1.2 MB)
» Input Olivier Boillat [FRIJ] (PDF, en français, 2.5 MB)
ROREP Workshop 2017 - 1: L’aménagement du territoire en Suisse comme exemple de gestion multi-rationnelle
Contexte et objectif de l’atelier
Dans le contexte du développement intérieur exigé actuellement, l’aménagement du territoire est une activité de gestion de plus en plus complexe. Les spécialistes de l’aménagement du territoire sont constamment tenus de traiter avec différents groupes d’intérêt dont les exigences diffèrent.
Les rapports avec ces groupes d’intérêts divergents requièrent l’utilisation de certaines « soft skills » (compétences humaines ou douces). Les débats de la théorie organisationnelle du néo-institutionnalisme apportent de premières réponses à la manière dont on peut réussir à équilibrer ces rapports. La théorie part du principe que les individus pensent et agissent en étant fortement dépendants de contextes définis par leurs propres rationalités. Par conséquent, il devient nécessaire de développer ce que l’on appelle une « gestion multi-rationnelle ».
Au cours de ce ROREP Workshop, les participants travailleront ensemble afin de définir les traits caractéristiques d’une gestion multi-rationnelle dans le contexte de l’aménagement du territoire suisse. Grâce à une réflexion critique de la théorie des sciences de l’organisation du néo-institutionnalisme et aux échanges d’expériences entre les participants, nous aborderons les questions suivantes:
  • De quelles « soft skills » les spécialistes de l’aménagement du territoire suisse ont-ils besoin dans leurs rapports avec les groupes d’intérêt – qui pensent et agissent selon différentes rationalités?
  • Comment peut-on décrire le processus d’acquisition de ces « soft skills »?
Le ROREP Workshop intitulé « L’aménagement du territoire en Suisse comme exemple de gestion multi-rationnelle » s’adresse aux spécialistes et à tous les intéressés issus du monde professionnel ou de la recherche qui sont confrontés dans leurs activités aux questions de l’interdisciplinarité dans le contexte du développement territorial.

Date: 30.6.2017
Horaire: 13h30 à 17h00, suivi d’un apéritif
Lieu: Zürich, Transformation Plus Lab, Carmenstrasse 43 (www.transformationplus.ch)
Inputs thethématiques par Emamdeen Fohim, IMP-HSG

» Programme détaillé (PDF, en allemand, 0.4 MB)
» Rapport d'atelier ROREP Workshop 2017-1 (PDF, en allemand, 1.2 MB)
ROREP Workshop 2016 - 1: Collaboration dans les territoires d'action du projet de territoire Suisse
Contexte et objectif de l’atelier
En 2012, une stratégie de mise en place de territoires d’action et de renforcement du réseau polycentriques de villes et de communes a été développée dans le Projet de territoire Suisse. De conception tripartite, ce Projet comprend 12 territoires d’action formant de grandes régions très différentes (grands centres urbains, réseau de villes moyennes et petites, territoires d’action alpins). Tous les acteurs du développement doivent mener des actions et des planifications au-delà des frontières institutionnelles et sectorielles afin de parvenir à réaliser l’effet territorial global souhaité.
La question se pose à présent de savoir comment il sera possible de réaliser avec succès la concrétisation de la coopération dans les territoires d’action au-delà des frontières, des niveaux étatiques et des domaines. Le workshop abordera les questions suivantes :
  • Comment sont constitués les territoires d’action ?
  • Que peuvent-ils apporter au développement territorial Suisse ? (potentiel et limites).
  • Qui joue un rôle central dans la mise en œuvre des territoires d’action ?
Date: 25.11.2016
Horaire: de 13h00 à 17h00, suivi d’un apéritif
Lieu: UVEK Verwaltungszentrum, Mühlestrasse 2, Ittigen
Salle: 1.00.084
Intervenant(e)s: Lena Posche, ARE; Martin Schuler, Microgis; Viktor Goebel, OFS, Georg Tobler, BHP Raumplanung AG, Alain Thierstein, TU München, Anna Karina Kolb, Canton de Genève
Présentation: Stefan Lüthi, Hochschule Luzern - Wirtschaft

» Programme détaillé (PDF, en allemand, 0.1 MB)
» Input Lena Poschet [ARE] (PDF, en allemand, 1.2 MB)
» Input Martin Schuler [Microgis SA] (PDF, en français 1.4 MB)
» Input Viktor Goebel [BFS] (PDF, en allemand, 0.9 MB)
» Input Georg Tobler [BHP Raumplanung AG] (PDF, en allemand, 1.4 MB)
» Input Alain Thierstein [TU München] (PDF, en allemand, 2.0 MB)
» Input Anna Karina Kolb [République et canton de Genève] (PDF, en français, 1.8 MB)
» Modération et thèses (PDF, en allemand, 0.4 MB)
ROREP Workshop 2015 - 1: La gouvernance des politiques ayant des effets sur l’organisation du territoire en Suisse
Contexte et objectif de l’atelier
La coordination des différentes politiques ayant des effets sur l’organisation du territoire en Suisse est un défi classique de gouvernance. D’une part, il s’agit d’harmoniser les différentes politiques territoriales de l’ARE, SECO, BLW, BAFU et des autres offices fédéraux. D’autre part, ces politiques dans le système fédéral suisse doivent se transposer dans les cantons ainsi que dans les villes et les communes (gouvernance à plusieurs niveaux). Enfin, les processus de décision dans l’administration sont toujours plus influencés par des acteurs non-étatiques économiques et sociétaux.
Avec cet atelier, l’OEPR souhaite contribuer au débat actuel sur la gouvernance des politiques territoriales en Suisse. En se fondant sur des exemples concrets des participants, nous souhaitons organiser le dialogue entre la pratique, l’administration et la science, profitable à tous. C’est pourquoi, outre de brèves présentations d’idées, la discussion est au centre de l’atelier.

Date: 4.12.2015
Horaire : de 13h00 à 17h00, suivi d’un apéritif
Lieu: Université de Berne, Unitobler, Lerchenweg 36, Berne
Salle: F-121
Intervenant(e)s: Maria-Pia Gennaio, ARE; Walter Schenkel, synergo GmbH und Metropolitanraum Zürich; Marco Pütz, WSL
Présentation: Stefan Lüthi, Hochschule Luzern - Wirtschaft

» Programme détaillé (PDF, en allemand, 0.1 MB)
» Input Maria-Pia Gennaio [ARE] und Christof Rissi [Ecoplan] (PDF, en allemand, 1.4 MB)
» Input Walter Schenkel [Metropolitanraum Zürich] (PDF, en allemand, 3.2 MB)
» Input Marco Pütz [WSL]
(PDF, en allemand, 3.3 MB)
» Thèses (PDF, en allemand, 3.8 MB)